JE ME SOUVIENS QUE JE T'OUBLIERAI - Plume et Conscience
145
post-template-default,single,single-post,postid-145,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,vertical_menu_enabled,qode-title-hidden,qode_grid_1300,side_area_uncovered_from_content,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-17.0,qode-theme-bridge,disabled_footer_top,disabled_footer_bottom,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.5,vc_responsive

JE ME SOUVIENS QUE JE T’OUBLIERAI

Pour la première fois de ma vie
Je sors de cette peau,
De ce costume, que je portais…
Enfin hors de ta gravité.

Bien sûr il fait froid.
J’ai peur un peu parfois…
Les nuits sont longues…
Mes mains te cherchent!

Je me réveille,
Me rappelant que tu n’es plus là…
C’était mon choix,
C’est mieux ainsi.

Le silence est d’or
Mais mes pensées sont de froid.
Dans le noir de ma chambre
Valse la lueur d’une chandelle.

Ma mémoire me joue des tours,
Me montre nos bons moments.
Et tente de me faire oublier les mauvais,
Oui, ceux qui t’ont montrés la porte.

Mon coeur n’aime pas être seul.
Il tente de me faire croire que tu me manques.
Au moment où je prends le téléphone,
Ma raison me ramène à la surface.

Mon chemin est là,
Je dois le voir, je dois le trouver…
Le bonheur sera pour moi,
Doucement le soleil se lèvera.

Quelque part en moi, se cache ce courage.
Aujourd’hui, je me souviens de toi,
Mais bientôt, très bientôt, je t’oublierai,
Et je serai au chaud à nouveau…

 

Cette chanson est parfaite pour ce poème. Sara Bareilles – Gravity

No Comments

Post A Comment