Aujourd'hui c'est plus difficile... - Plume et Conscience
438
post-template-default,single,single-post,postid-438,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,vertical_menu_enabled,qode-title-hidden,qode_grid_1300,side_area_uncovered_from_content,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-17.0,qode-theme-bridge,disabled_footer_top,disabled_footer_bottom,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.5.5,vc_responsive

Aujourd’hui c’est plus difficile…

La plupart du temps, tout vas bien. D’autres jours, c’est plus difficile.

Aujourd’hui, c’est plus difficile. Oh, croyez-moi, je souhaiterais que ça soit différent. Ces jours-là, les fleurs sont un peu plus pâles. Le soleil brille mais il m’éblouit, alors je préfère regarder autre part. Je regarde quelques petits flocons tomber doucement et je pense à moi. Un parmi tant d’autres…

Aujourd’hui, c’est plus difficile. On me dit, change ton Mindset, voit les choses différemment, c’est une question de perspective. Quand je le fais, j’ai l’air mieux, je souris, les gens autour de moi on l’air content que je sois content. La réalité, j’ai simplement mis un masque. J’ai mis un emballage cadeau pardessus un contenant qui est mon corps à l’intérieur duquel se cache une peine. Alors les gens sont heureux.  Ils sourient. Ils me voient sourire et pensent que tout vas bien.

Aujourd’hui, c’est plus difficile. On finit toujours par se dire, que ça va aller mieux. Il faut juste attendre un peu. Certainement, car c’est arrivé plusieurs fois auparavant. J’ai vécu ça à maintes reprises. On pourrait croire qu’avec l’expérience, ça devient plus facile. Mais non, la douleur est de plus en plus grande. On dépense de plus en plus d’énergie à chaque fois pour tenir debout. Un peu comme une poutre qui s’affaiblit. Une maison ne prend pas d’expérience, elle s’affaiblit. C’est pourquoi l’on doit l’entretenir. L’être humain, c’est pareil.

Aujourd’hui, c’est plus difficile. Je pose des gestes pour calmer ma tête. Des gestes que personne ne comprends. Des gestes pour alléger le poids du temps. Des gestes qui semblent irrationnels, parce que c’est un point de vue différent. L’évaluation des conséquences du geste est basée sur des valeurs d’évaluations différentes. La conséquence est sans importance, parce que dans cet état, si quelque chose de pire arrive, on a toujours un autre moyen de terminer la douleur une fois pour toutes. Alors on fait des choix que les personnes autour de nous trouvent incompréhensible.

Aujourd’hui, c’est plus difficile. C’est plus difficile parce qu’étant incompris, je suis jugé. Le jugement est un meurtrier. Il tue avec un poison lent. Même le cancer est moins insidieux que le jugement. On sait qu’il est là et on connaît son résultat. Le jugement, il prend place dans notre coeur et notre âme. Et comme dans un jardin, il va pousser telle une mauvaise herbe. Il sera heureux et fier le jugement. Puis un jour, quand il manque de place dans un jardin peu entretenu, elle se fait plus de place en se débarrassant des bonnes choses du jardin, jusqu’à la fin où la mauvaise herbe se cannibalise elle-même.

Aujourd’hui, c’est plus difficile. Parce que je voudrais parler et pourtant, j’en suis incapable. Il y a des bras ouverts dans ma vie, des anges d’amis qui sont là pour moi. Je préfère rester là, calme, seul et regarder le temps passer. Juste un moment… Certaines personnes veulent aider, comment dire non? Ils veulent faire le bien et on a souvent trop un grand coeur. Parfois, la personne aidée devient la personne qui aide l’autre à se sentir bien d’avoir eu l’impression d’aider.

Aujourd’hui, c’est plus difficile. Simplement. Il faut dire les choses comme elles sont et cesser de se cacher. Même si les gens sont dans l’incompréhension. La dépression est une condition. Les gens voient ça comme du négatif et pourtant, la négation est absente à chaque phrase de mon texte. L’aviez-vous remarqué? Vous pouvez juger les mots à saveur négative, mais les phrases sont toutes positives. Voilà pourquoi, la dépression est incomprise.

Aujourd’hui, c’est plus difficile… et demain sera un autre jour.

Michel T Dallaire – 2019-03-03

Photo by Andrei Lazarev on Unsplash

No Comments

Post A Comment